Cher visiteur, ceci est un article traduit par machine. Il est parfaitement logique dans sa langue originale (tchèque), et est entièrement soutenue par la littérature scientifique indépendante. La traduction, cependant, est loin d'être parfait et prend de la patience et de l'imagination, si vous décidez de le lire.

Drobečková navigace

Prendre du ginseng pendant la grossesse et l'allaitement

Bonjour, je me demande si le ginseng peut blesser un bébé si je l'utilise pendant l'allaitement. Je vis depuis près de quatre ans (première petite fille trois et l'autre depuis moins d'un an) et je suis un peu fatigué, donc je voudrais essayer de rendre mon ginseng un peu "non énergisé": c) Merci et bonne journée, Barbora B.

Cher Mme Barboro,

la réponse à votre question en un mot est: Les saponines efficaces (panaxosides) , que contient le ginseng , passent à travers une barrière placentaire et aussi dans le lait maternel. Si vous prenez de faibles doses conventionnelles (2 g par jour), il n'y a pas d'effets secondaires pour vous ou votre bébé. Dans ce dosage, vous pouvez l'essayer. Cependant, pour des doses plus élevées, évitez et planifiez le ginseng plus souvent - disons un mois et puis pas encore un mois. Vous savez, mon devoir est d'avertir les femmes enceintes et les nourrissons de tout signe d'incertitude, ce que je fais, mais il y a des études dans lesquelles les bébés ginseng bénéficient aussi bien que les adultes.

Pour les futures mamans

Dans les trois premiers mois de la grossesse, il vaut mieux éviter le ginseng (ainsi que d'autres médicaments, herbes, épices, etc.). C'est la phase clé lorsque tous les systèmes d'organes sont basés sur des embryons. À ce stade, les mécanismes moléculaires sont incorporés dans le jeu, qui ne sont jamais utilisés de la même manière de la même manière - le cœur, le cerveau et d'autres organes ne sont basés qu'une seule fois. C'est pourquoi il est difficile de prédire comment le médicament agira sur le développement de l'embryon, bien que les enfants et les adultes puissent être totalement inoffensifs. Les fruits âgés de plus de trois mois et les bébés après la naissance ne poussent essentiellement que et leurs voies moléculaires sont plus ou moins les mêmes que les adultes.

Selon la littérature, le ginseng est essentiellement sans danger pendant la grossesse et la lactation

La question de l'utilisation du ginseng pendant la grossesse et l'allaitement est traitée dans Seely2008sep . Il dit que le ginseng semble sans danger pendant la grossesse et la lactation. Le ginseng est même traditionnellement recommandé pendant et après la naissance du renforcement global de la femme. Les raisons pour lesquelles Seely2008sep ainsi que moi recommandons la prudence sont purement de sécurité.

Autres références

Selon Seely2008sep, il n'y a aucun rapport scientifique indiquant que le ginseng a eu des effets néfastes sur la grossesse et la lactation. Le seul rapport sur l'effet négatif du ginseng sur le développement de l'enfant (androgénisation) était le résultat de la falsification du ginseng - Periploca sepium a été vendu au patient à la place du ginseng. De fortes doses de ginsénosides Rb1, Rc et Re ont également provoqué des dommages chez les embryons de rat, mais étaient significativement plus élevées que celles pouvant être obtenues par dosage conventionnel.

Le mélange de panaxoside de ginseng a été testé cliniquement pendant la grossesse en tant que médicament pour ralentir la croissance fœtale ( Zhang1994gst ). L'effet du panaxoside sur la croissance fœtale s'est avéré positif et statistiquement significatif. En ce qui concerne votre question, il est important que les auteurs effectuent des tests métaboliques complets pour le bébé traité et ne trouvent aucune différence métabolique ou hormonale du groupe témoin. Selon cette étude, le ginseng pendant la grossesse et chez les bébés serait bénéfique et inoffensif ainsi que chez les adultes. Les études animales mentionnées dans Seely2008p montrent en outre les effets protecteurs du ginseng sur le cerveau néonatal pendant l'intoxication alcoolique chez le rat et l'effet positif du ginseng sur l'activité des macrophages à la lactation. Chez l'homme, l'effet du ginseng sur la lactation n'a pas encore été étudié.

-boris-

| 12.10.2017