Cher visiteur, ceci est un article traduit par machine. Il est parfaitement logique dans sa langue originale (tchèque), et est entièrement soutenue par la littérature scientifique indépendante. La traduction, cependant, est loin d'être parfait et prend de la patience et de l'imagination, si vous décidez de le lire.

Drobečková navigace

Tous les médicaments non médicamenteux ne sont pas adaptatifs

En tant que lecteur de ce site, vous savez certainement que les médicaments de Paracelse sont des poisons qui guérissent dans une petite dose . Leur contraire est adaptogène, qui ne doit pas être toxique ou unilatéral . Cependant, comme une liste fermée d'adaptogènes ne peut pas être compilée, les gens ont tendance à tricoter des adaptogènes avec tous les médicaments non toxiques.

Adaptogen n'est pas la même chose qu'un médicament non toxique

Ceux qui veulent comprendre ce que sont les adaptogènes peuvent aisément expliquer que les plantes vénéneuses (digitale, gui, scarabée ...) ne peuvent guère être considérées comme des adaptogènes. Nous considérons les plantes vénéneuses comme des médicaments de Paracelse, dont la qualité est mesurée par l'index thérapeutique (dose ED 50 à dose létale DL 50 ).

On peut aussi facilement expliquer qu'il est difficile de considérer les médicaments non médicamenteux comme des médicaments de Paracelse parce qu'ils n'ont pas la dose létale de DL 50 du tout. Cependant, la catégorie d'adaptogène n'est pas identique à la catégorie des plantes médicinales non toxiques . L'inadéquation n'est pas une condition suffisante pour classer le médicament en tant qu'adaptogène. Une autre condition est que l'adaptogène n'a pas d'effet unilatéral et, si possible, augmente la plage d'adaptation de plus d'un paramètre physiologique (plus, mieux l'adaptogène). Voici deux exemples de médicaments non toxiques qui ne peuvent pas être classés comme adaptogènes en raison d'effets unilatéraux:

  • La réglisse chinoise (ainsi que la réglisse lysá) remplit presque toutes les conditions requises pour être un adaptogène: elle est non toxique, largement utilisée, et en outre, elle stimule les hormones du stress pour nous permettre de survivre à des conditions défavorables. (La réglisse n'est pas un adaptogène car, contrairement au ginseng, les hormones du stress ne font qu'augmenter. Cet effet unilatéral de la réglisse dans l'utilisation à long terme est troublé par le corps aussi bien que le stress chronique. (En fait, le ginseng augmente le stress .) Même chimiquement, les substances actives de la réglisse ressemblent au ginseng, mais la réglisse ne remplit pas la définition d'adaptogène.
  • Le cannabis au chanvre est un autre médicament non toxique qui n'est pas un adaptogène. Les cannabinoïdes peuvent affecter à la fois le récepteur CB1 et les récepteurs CB2 et ont beaucoup d'effets positifs. Le plus important est la capacité du cannabis à supprimer l'inflammation et la douleur - c'est pourquoi le chanvre procure un sentiment de soulagement dans diverses maladies et se rapproche ainsi de la définition d'adaptogène. Le cannabis THC a des effets unilatéraux, que beaucoup d'entre eux connaissent de première main. Le chanvre n'est donc pas un adaptogène.

Alors, comment regarder les médicaments non toxiques?

Les produits pharmaceutiques non toxiques peuvent être vus des deux points de vue: ils peuvent être considérés comme des adaptogènes et aussi comme des médicaments. Les plantes qui ne répondent pas à la définition d'adaptogène doivent être évaluées comme des médicaments. Mais même les bons adaptogènes peuvent être évalués en tant que médicaments si nous utilisons les critères médicamenteux modifiés au lieu de l'index thérapeutique classique résultant du fait que les adaptogènes n'ont pas du tout une dose létale de DL 50 . Les lois actuelles considèrent tous les médicaments comme des médicaments de Paracelse , ce qui est déraisonnable pour les adaptogènes. Cependant, d'autres médicaments relativement non toxiques qui ne répondent pas à la définition d'adaptogène mériteraient plus de clémence. Les lois sur les drogues sont écrites pour protéger le public contre les poisons forts qui sont souvent contenus dans les médicaments. Les plantes médicinales (et non seulement les adaptogènes) sont considérablement moins dangereuses.

| 21.12.2017